Back to Top

ATEC Dyna Series troubleshooting et test en production

ATEC Dyna Series testeur en production

En téléchargement : brochure d'information produit ATEC Dyna Series (pdf) Couverture brochure ATEC Dyna Series

ADAPT & REACT
OPTIMISER LE TEST EN PRODUCTION
GRACE A L’ATEC DYNA SERIES

Dans un environnement économique toujours plus concurrentiel, la course à la meilleure compétitivité peut emprunter différents chemins. L’une des pistes les plus évidentes reste toutefois l’optimisation de la production, et notamment, l’amélioration au maximum du test en production.

Dans le cas de la production d’équipements électroniques, les solutions pour obtenir le meilleur résultat possible diffèrent selon le degré d’avancement du projet et selon la cadence de production des équipements.

En phase de prototypage, une grande flexibilité, c’est-à-dire une grande capacité d’adaptation aux évolutions apportées au boîtier électronique en cours de développement, est primordiale.

Test en phase de prototypage et de troubleshooting

En phase de prototypage, l’équipement connaît de multiples évolutions.
Le banc de test doit être rapidement reconfigurable.

En phase de montée en cadence et lorsque la cadence de production maximale est atteinte, sur une chaîne à faible cadence, l’objectif est d’atteindre le plein emploi du testeur en l’utilisant sur plusieurs types d’équipements. L’accent doit alors être mis sur la capacité de reconfiguration du testeur afin de pouvoir passer aisément d’un équipement à tester à l’autre.

Test de production à faible cadence

Sur les chaînes à faible cadence, tester plusieurs types d’équipements
sur un même banc est le moyen de maximiser le retour sur investissement

Sur une chaîne à forte cadence, l’emphase doit être mise sur la maximisation de la productivité à savoir le nombre d’équipements testés par heure.

Test en production à forte cadence

Sur les chaînes à forte cadence, le banc de test doit être conçu
pour tester le plus grand nombre d’équipements à l’heure.

Le tout avec un coût de l’ensemble testeur automatique et programmes de test aussi bas que possible.

Le banc de test en production ATEC Dyna Series a été conçu pour répondre à ces différentes contraintes.

PHASE DE PROTOTYPAGE

Le calculateur est alors encore en phase d’étude ; le calculateur réel n’existe pas.
C’est pourtant le moment pour les équipes de validation de développer l’applicatif de test à partir de la seule spécification du calculateur.

Le banc de test ATEC Dyna Series permet d’implémenter les tests dès la phase de spécification, et ce, grâce au concept innovant de TUA (Test Unit Adaptor, l’interface entre le banc de test et l’équipement sous test) générique. L’intégralité de l’adaptation électrique se trouvant à l’intérieur du banc, il suffit de configurer ce TUA générique pour simuler  la présence du calculateur avec des charges, bobines et des moyens de laboratoire. Comme il n’y a plus besoin d’un TUA spécifique,  le temps de cycle pour mettre au point ce TUA est beaucoup plus court ; ce délai se compte en jours, le temps d’approvisionnement des composants, plutôt qu’en mois.
A ce jour, le TUA générique de l’ATEC  Dyna Series permet de tester  80% des voies d’un calculateur, les plus répandues. A terme, grâce aux macro-instruments, le Dyna Series permettra de tester 100% des voies.

PHASE DE  DEVELOPPEMENT

Les premiers calculateurs réels font leur apparition. Ils ne sont pas opérationnels à 100%. Sur les voies du calculateur qui sont fonctionnelles, le test se fait directement sur le calculateur. Pour celles qui ne sont pas encore opérationnelles, il faut encore utiliser des instruments de laboratoire pour les « simuler ».
Cela permet de continuer à déverminer le test alors que le calculateur n’est pas opérationnel à 100% et de commencer à tester le calculateur  pour découvrir d’éventuels défauts de conception très en amont dans le cycle de développement.
Grâce aux macro-instruments, configurables par logiciel, les interfaces d’adaptation entre le banc et l’équipement de test sont simplifiées à l’extrême.
Les temps de développement des programmes de test s’en trouvent considérablement réduits, et la capacité de reconfiguration du banc est optimale.
C’est un atout indéniable pour des projets en concurrent engineering, dans le cadre desquels les spécifications évoluent sans cesse.

LANCEMENT DE LA PRODUCTION

Le calculateur est dorénavant complètement opérationnel et a passé l’acceptation finale.
La production en série est lancée.
Grâce à un concept avancé de commutation,  Dyna Series offre la capacité de tester plusieurs équipements électroniques simultanément ce qui permet de faire face à des cadences de production élevées.

Test en production de plusieurs équipements

Test multi-produits : optimisation du nombre d’équipements testés

Si la moindre défaillance est détectée en fin de chaîne de fabrication, le banc Dyna Series peut instantanément passer en mode troubleshooting  sans avoir à passer sur un banc dédié.

Test en production Troubleshooting

Banc générique : aisément configurable pour passer d’un type d’équipement à l’autre

Grâce au TUA générique une fois encore, le selftest du banc est extrêmement facile. Un Dry run du test, c’est-à-dire l’exécution du test sans le calculateur, permet de discriminer le banc à 100%.

DE LA PRODUCTION A LA MAINTENANCE EN SERVICE

Même si le concept du Dyna Series diffèrent de l’ATEC Series 6, la référence des ATEs en maintenance, la possibilité de migrer des applicatifs de test du Dyna Series vers l’ATEC S6 est conservée.
C’est l’assurance pour les MROs et les Airlines de continuer à bénéficier de la continuité entre le test en production  et le test en maintenance.

 

 

Demande d'information
  • Industrie Ferroviaire
  • RAFALE
  • Famille Boeing
  • Char Leclerc
  • NH90
  • Energie
  • Famille Airbus
  • Tigre
© SPHEREA Test & Services - 2015 – All rights reserved